Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voici ma passion pour la photo en quelques clichés et j'espère vous communiquer les petits plaisirs de la nature en Alsace-Lorraine.

15 Jul

Fleur de Capucine

Publié par Denevi Yann  - Catégories :  #Fleurs

Appareil : Nikon D3100

Ouverture : f/5.6

Vitesse : 1/125

ISO : 200 Longueur Focale : 55mm

Fleur de Capucine

- La Grande Capucine ou Capucine (Tropaeolum majus) est une plante herbacée annuelle ou vivace de la famille desTropaéolacées et du genre Tropaeolum. Cette plante ornementale et comestible est probablement un hybride originaire d'Amérique du Sud. Elle a été introduite en France en provenance du Pérou à la fin du xviie siècle. Dans son pays d'origine, le Pérou, la capucine est pollinisée par les oiseaux-mouches. En Europe, les bourdons s'acquittent de cette tâche. Mais la fleur secrète son nectar tout au bout d'un interminable éperon. Certains bourdons, dont la langue est trop courte, n'hésitent pas à percer un trou sur le côté pour accéder au nectar.

- La grande capucine a été introduite par des conquistadors hollandais vers 1680 en Europeoù elle a fait son apparition dans les jardins de monastères et était tenue en haute estime en tant que plante aromatique et médicinale.

L’éperon de la fleur de capucine rappelle le capuchon de l’habit de moine, ce qui peut donner à penser que son nom serait dérivé de celui des moines capucins. Selon d’autres sources, elle devrait son nom à ses feuilles en forme de bouclier (peltate), car Tropaeolumse retrouve dans le mot latin tropaeum qui signifie « trophée » et était primitivement «un tronc d’arbre auquel on suspendait des boucliers et armes appartenant au vaincu en signe de victoire».

- Afin de limiter les dégâts commis par les pucerons, nombre de personnes pratiquant le jardinage biologique plantent des capucines, au pied de leurs arbres fruitiers par exemple. Les capucines ont effectivement pour particularité d'attirer les pucerons. Rapidement, les capucines se couvrent de ces insectes piqueurs et suceurs, tandis que les plantes avoisinantes restent intactes. Il suffit alors de sacrifier les capucines en les brûlant. Alternativement, il est possible de laisser les pucerons sur les capucines, si ces dernières sont assez nombreuses, afin de laisser un garde-manger aux auxiliaires (par exemple, les coccinelles), et attendre l'équilibre biologique naturel.

Elles sont souvent plantées à proximité d'autres plantes pour les protéger contre le moucheron blanc.

Commenter cet article
P
Superbes tes nouvelles photos Yann! Merci pour ce beau partage ... Bon week a vs
Répondre

À propos

Voici ma passion pour la photo en quelques clichés et j'espère vous communiquer les petits plaisirs de la nature en Alsace-Lorraine.